PETITION: Pour l’honneur de TULLE, d’ORADOUR et de la FRANCE

Publié le par Jihad WACHILL

Monsieur le président de la République, Madame la ministre de la justice,

Les membres du gouvernement,

TRADUISEZ EN JUSTICE ces odieux apologistes de crime de guerre et contre l’humanité et adeptes de l’antisémitisme

Comme il ressort des articles d’un blog à propos des massacres par les SS, à Tulle et à Oradour-sur-Glane, le 9 et 10 juin 1944, Henri de Fersan, de son vrai nom Christophe Picard, créateur du blog :
http://notrememoire.blogspot.com, calomnie et diffame la Résistance, pour justifier les crimes abominables commis par la division Das Reich et le général Lammerding. Le tribunal international de Nuremberg qualifia de crimes de guerre, Tulle et Oradour-sur-Glane et le tribunal militaire de Bordeaux condamna à mort par contumace, en 1953, Lammerding, lequel mourut dans son lit en 1971.

Pour le respect et la mémoire des victimes du nazisme et de la collaboration avec l’ennemi, nous sollicitons votre appui pour exiger des hautes autorités de la République l’application des lois françaises contre l’apologie des crimes de guerre, dont se rend coupable Henri de Fersan et tous les sites et blogs semblables qui alimentent les théories et les provocations négationnistes, xénophobes et racistes en France

Il est avéré que Henri de Fersan étale aussi sa prose de tendance pro-nazi et pro-fasciste sur les sites : (
http://leblogenzo.blogspot.com) ; de négationniste historique  (http://ctjardin.blogspot.com); d’antisémitisme et d’anticommunisme (http://henri de fersan.blogspot.com).

Il le fait depuis des années en toute impunité. Dans son journal " le Libre Arvern " il se définit lui-même comme fasciste (éditorial n°203 du 7 septembre 2006.

Nous en appelons aux élus de la Nation pour qu’ils se joignent à notre exigence, qu’ils fassent corps pour l’honneur des victimes du nazisme, de la Résistance et de la Déportation et de tous leurs martyrs.

La flamme de la Résistance ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas !



NOM:

PRENOM:

QUALITE:

ADRESSE:

TELEPHONE:

MAIL:

Signature à envoyer à:
Pierre PRANCHERE (secrétaire général du collectif "Maquis de Corrèze", député honoraire), 2 rue du Puy Salmon – 19 800 SAINT-PRIEST-DE-GIMEL
pierre.pranchere@orange.fr

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jihad WACHILL 05/06/2008 00:34

AFP 04.06.08: L'auteur d'un blog révisionniste jugé le 17 juin à Tulle

Un éditeur francilien, soupçonné d'être l'auteur d'un blog révisionniste évoquant notamment le massacre d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) pendant la 2e guerre mondiale, sera jugé le 17 juin à Tulle, a indiqué mercredi le collectif Maquis de Corrèze, qui s'est porté partie civile.

"Nous avons découvert ce blog au mois de mars et avons décidé de nous constituer partie civile dans le procès qui doit avoir lieu au tribunal correctionnel de Tulle le 17 juin", a indiqué Pierre Pranchère, le secrétaire général du collectif, lors d'une conférence de presse.


Ce blog, actualisé régulièrement entre août 2006 et mars 2007, revient sur de nombreux épisodes historiques, et évoque notamment les crimes commis à Tulle et Oradour-sur-Glane les 9 et 10 juin 1944, a-t-il indiqué.

Le site, toujours en ligne, affirme notamment que "Oradour-sur-Glane est le symbole même de la falsification historique".

"Notre objectif est d'interpeller sur le maintien en ligne de théories auxquelles les enfants ont accès lorsqu'ils font des recherches", a expliqué Nathalie Pranchère, membre de Maquis de Corrèze.

Selon le collectif, l'enquête, ouverte après une plainte de la mairie de Tulle en 2007, a permis de remonter la piste jusqu'à un écrivain éditeur francilien de 39 ans qui comparaîtra pour apologie de crime contre l'humanité.

Le collectif a par ailleurs indiqué avoir adressé un courrier au président de la République et aux membres du gouvernement pour dénoncer cette apologie de crimes sur Internet et réclamer une surveillance permanente.

Jihad WACHILL 21/04/2008 08:59

Face à la résurgence de l'hydre fasciste, il convient plus que jamais de rester vigilants. "le verbe Résister doit toujours se conjuguer au présent", comme l'a très justement dit Lucie Aubrac.